Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

L'Union Sociale Démocratique a pris connaissance du projet de réforme territoriale.

Nous consatons qu'il s'agit d'un projet antidémocratique, fait un soir sur un coin de table à l'Elysée, qui ne prend aucunement en compte les bassins de vie ou les communautés de destin nées d’histoires communes, de langues et cultures partagées.

Ce projet est placé sous le signe de la concurrence entre les territoires et de la réduction des solidarités sociales. De plus, il s'inscrit dans une logique de mise hors du contrôle des citoyen.ne.s des pouvoirs de décision.

Cette réforme repose sur un mensonge à propos d’un "modèle allemand" qui, dans ce domaine comme dans d’autres, n’en est pas un : la taille des Länder allemands est très diverse.

 

En réalité, il s’agit d’un projet d’adaptation à la compétition ultralibérale, exacerbant la concurrence entre territoires, avec des métropoles concentrant pouvoir politique, activités économique et financières, et des "périphéries" menacées notamment par la désertification des services publics.
 

Pour l'Union Sociale Démocratique, seules peuvent être acceptables et souhaitables des formes de gestions décentralisées et directes. Pour notre mouvement, si des redécoupages doivent avoir lieu, ils doivent reposer sur la volonté collective des populations concernées, et non d'un délire autocratique et hors-sol.

 

Nous considérons que le projet du gouvernement et son passage en force sont inacceptables et nous exigeons une consultation populaire sur la réforme territoriale.

 

Etienne Felard, Délégué National de l'Union Sociale Démocratique