Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Depuis près de trois semaines, un mouvement social contre la vie chère secoue Mayotte. Une grève générale bloque l’économie de l’île et des manifestations ont lieu tous les jours depuis le 27 septembre. Ce mouvement fait suite à la départementalisation de l’île pour laquelle la population avait majoritairement voté croyant ainsi améliorer son niveau de vie. Or cette départementalisation n’a pas amélioré les salaires, ni l’accès aux prestations sociales, puisqu’en réalité le gouvernement Français souhaite étaler son plan de mise à niveau sur une dizaine d’années. Elles n’ont pas non plus remédié à la hausse des prix (60% entre 2007 et 2011), organisée par une grande distribution en situation de quasi monopole. En revanche, la départementalisation s'est accompagnée un déploiement sécuritaire massif et coûteux visant à empêcher tout déplacement du reste des Comores vers Mayotte.

 

Face aux revendications du peuple mahorais, l’État français a répondu par la violence en renforçant les troupes de gendarmes mobiles et le nombre des véhicules blindés. L’envoi d’un "médiateur" pour rencontrer l’intersyndicale s’est soldé par un échec le 24 octobre.

 

Le mercredi 19 octobre, un manifestant est mort après avoir reçu un tir de flash Ball et un enfant de 9 ans a été grièvement blessé.

 

L'Union Sociale Démocratique soutient le mouvement social de Mayotte face à la politique coloniale du gouvernement français et au silence médiatique qui l'accompagne.