Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

 Avec plus de 3000 personnes, ce 12 novembre devant le Sénat, la tracto-vélo, commencée à Notre Dame des Landes le 6 novembre dernier, se termine en apothéose. Ce succès collectif des opposant-e-s au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes, associations, syndicats et partis politiques réunis, marque indéniablement et positivement une nouvelle étape du bras de fer politique qui les oppose à la droite sarkozyste et au PS.


Les conclusions de l’étude indépendante récemment révélée sont sans appel : les documents économiques sur lesquels le débat public a reposé sont minés et défaillants sur de nombreux points. Les décisions qui ont suivi (déclaration d’utilité publique, vote sur les financements destinés au concessionnaire Vinci) ne sont donc pas valides. L’Etat doit abroger les décrets d’utilité publique et reprendre le dossier en totalité.

 

 Pour l'Union Sociale Démocratique, qui participe à la lutte contre ce projet aberrant, Notre Dame des Landes, emblématique des luttes écologiques et sociales, constitue un enjeu décisif pour le 21ème siècle.

 

 La puissante mobilisation d’aujourd’hui porte un signal clair à la droite gouvernementale et au Parti Socialiste : rester la tête dans le sable ou reconnaître enfin les faiblesses du dossier et demander son réexamen.

 

 En tout état de cause, la mobilisation citoyenne continue et sort grandement renforcée du succès de cette semaine de la tracto-vélo.

 

Ecologiquement, économiquement et socialement la construction d’un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes est une absurdité. Nous garderons les terres de Notre Dame des Landes. Vinci doit dégager.